Présidence de la FIF / Sory Diabaté promet une gouvernance nouvelle et performante

En attendant d’avoir à disposition les projets des deux autres candidats, nous poursuivons notre présentation du programme de Sory Diabaté en levant aujourd’hui un coin du voile sur le volet consacré à la gouvernance nouvelle que le candidat entend proposer aux 81 votants.

Première innovation, sur ce chapitre, faire droit aux recommandations de la FIFA  en faisant passer le nombre des membres du bureau  de 18 à  25 dont 5 vice-présidents contre 3 actuellement  et la création de  commissions   spécialisée dénommées « Affaires sociales »,   « Assurance »  et  « Retraite des acteurs du football ivoirien ». En conséquence, il n’y aura plus de cumul de postes de membre du bureau et de président de commission. «  Avec 18 membres, le président du comité exécutif  Augustin Sidy Diallo était obligé de procéder à des cumuls de postes vu que selon les dispositions de la FIFA, pour être président de commission il faut obligatoirement être membre du bureau exécutif et lorsque le président finit de nommer les présidents  de commissions, il se trouve qu’il y avait  encore des commissions non prises en compte. Et  pour combler ce vide  il fallait procéder à un cumul de postes. », Explique Sory Diabaté. Ceci est aussi valable pour les présidents des ligues qui ne pourront plus dans le même temps, diriger une commission.

Assurément un ajustement institutionnel qui montre  que le candidat Sory Diabaté et son équipe sont décidés à impulser une nouvelle dynamique à la gestion du football ivoirien pour le rendre plus performant. Et cela au grand bonheur des dirigeants de clubs et autres groupes d’intérêt.

                         L. KEITA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *