Parrainage des candidatures à la présidence de la FIF / Sory Diabaté en pôle position

Dans le milieu des acteurs du football ivoirien, tous les regards sont focalisés sur la prochaine assemblée générale élective de la Fédération ivoirienne de football (FIF). En attendant cette échéance, l’heure est à la drague des présidents de clubs et autres groupements d’intérêt dont le vote vaudra cher. 

Premier écueil de cette course aux obstacles, l’obtention des parrainages. Car, selon l’article 41 des statuts de la FIF, pour être candidat à la présidence de la FIF, il faut attester du parrainage d’au moins huit membres actifs de la FIF; à savoir, trois clubs évoluant en Ligue 1, deux de Ligue 2, deux autres de D3 et un groupement d’intérêts de football.

À ce jeu, il se rapporte que le candidat  Sory Diabaté, actuel patron de la Ligue de Football Professionnelle, aurait déjà obtenu  les parrainages requis. Cela, au moment où les autres candidats seraient encore au stade de l’approche des présidents de clubs. Une avance que l’équipe de campagne  de Sory entend, dit-on, consolider dans les prochaines semaines pour ne rien céder aux adversaires. 

Du côté de ces derniers, la méthode chinoise semble de mise, pour mieux surprendre à la dernière minute, assurent bien des sources. C’est dire si la bataille sera âpre. 

                   L. KEITA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *