Interview/ Basket: / Arsène Codja (Directeur sportif de AZUR Basket):  » Nos ambitions restent les mêmes « 

La pandémie de Covid 19  a contraint à  l’arrêt, toutes les compétitions  sportives dans le monde entier et la  Côte d’ivoire n’y échappe pas.  Et à l’instar des autres disciplines, le Basket-ball ivoirien  est aussi confiné. Face à cette situation, nous avons rencontré Arsène Codja, Directeur  sportif de l’AZUR Basket qui parle ici de la vie de son équipe et de ses ambitions.

Avec cette pandémie qui immobilise toutes les  activités sportives, comment  l’équipe d’AZUR vit la situation ?

La grande équipe d’AZUR

Disons que personne n’a prévu cette situation de Covid 19. Au  Basket, nous avions bien commencé la saison avec trois matchs et autant de victoires, et ce que nous pensions très lointain, est devenu une réalité en nous rattrapant.  Il nous a fallu nous conformer aux  mesures sanitaires prises par le conseil national de sécurité. C’est-à-dire arrêter toutes les activités sportives et  mettre  nos  athlètes en confinement chez eux tout en espérant qu’une solution soit trouvée rapidement.

Avez-vous songé à renforcer l’effectif ?

Oui, on avait bien commencé et comme cette année nous avons voulu donner la chance aux jeunes venus d’autres clubs et ceux que nous avons récupéré ont des atouts, cela  nous a permis de bien commencer la saison.

Est-ce que cet arrêt des compétitions ne va  pas freiner l’élan de l’équipe ?

Non pas du tout. Nous avons la même passion et d’ailleurs nous avons rencontré les joueurs la semaine dernière; nous avons eu une discussion franche. Nous avons demandé  à chacun de faire des exercices  individuels afin de garder la forme, car le principe c’est de respecter la distanciation et du coup vous ne pouvez pas faire  des exercices avec le groupe. Donc c’est ce qu’ils font pour maintenir la forme.

Quels sont vos objectifs pour cette saison ?

Avant tout objectif, il faut se rendre compte que la situation cette année est exceptionnelle. Et cela va entraîner des décisions exceptionnelles. Si nous tenons compte de la santé des athlètes et de leur état de forme, il  est clair que nous pourrons nous fixer des objectifs majeurs. Car nous à l’AZUR, nous visons toujours le sommet, parce que nous  sommes un club ambitieux. 

Certains expatriés vous ont-ils rejoint ?

Non ! Nous y avons pensé mais ceux que nous avions sous la main nous donnent pour le moment satisfaction. Mais si les circonstances se présentent  nous allons y songer. Mais pour le moment tout va bien puisqu’à peine les compétions démarrées que nous avons connu un arrêt.

Quand comptez-vous participer aux compétitions africaines comme cela a été le cas pour ABC l’année dernière ?

Les compétitions africaines sont un autre niveau de compétition, avec des budgets conséquents. Aucun club ivoirien ne peut dire que jouer une coupe d’Afrique ne l’intéresse pas. En premier lieu c’est de savoir avec quel moyen y aller et les dirigeants d’AZUR savent que jouer une compétition africaine, cela demande un peu plus de moyens et nous nous préparons à cela.

Que devient votre projet de la création d’une section féminine ?

Nous sommes toujours dans le même projet, malheureusement, chaque année, nous nous trouvons face aux mêmes contingences;  c’est-à-dire,  est-ce la bonne année? C’est une question à laquelle  nous devons trouver des solutions. Sinon nous tenons au projet mais en attendant, il nous faut consolider nos acquis s’agissant de la section masculine  qui doit être la locomotive de toutes les autres sections.

Et qu’en est-il de vos infrastructures ?  

Le projet d’infrastructures existe toujours, mais la situation d’un club est tributaire de la situation économie globale. Nous  sommes en train de faire nos prospections pour le site sur lequel nous allons bâtir cet édifice qui regroupera toutes nos sections. Cela fait un ensemble de choses auxquelles nous travaillons.

Cette situation  de Covid 19 occasionne d’énormes sacrifices.  Que faites-vous pour soulager vos athlètes sur le plan salarial ?

Le confinement comme on le dit, personne ne l’a prévu. Et nous à l’AZUR, nous nous sommes engagés à faire certaines choses, il nous parait juste d’honorer cet engagement vis à vis de nos joueurs. Et comme nous aimons bien faire des choses, nous leur  avons apporté une aide financière et  des kits  alimentaires  la semaine dernière pour soulager chacun.  

Les clubs de Basket ont élu un nouveau président; comment va la collaboration avec le nouveau patron de la balle au panier ?

Je ne sais pas comment ça se passe avec les autres clubs, mais avec AZUR, je peux vous affirmer que tout ce passe bien. Je tiens d’ailleurs à féliciter le président et son bureau  quant à la gestion de Covid 19 car le comité a pris des bonnes décisions en nous remettant des vivres et du matériel de  protection. Ils viennent d’arriver je pense qu’il faut leur laisser le temps de s’affirmer, sinon pour le moment avec AZUR  la collaboration est parfaite.  Nous avons un gestionnaire qu’est la fédération et AZUR est membre de la FIBB, donc nous travaillons dans le même sens.

Sur quels points vous aimeriez insister ?

Il faudrait que  tout le monde sache qu’AZUR est présent et nous essayons de tracer notre chemin vers le professionnalisme. À  cet effet, nous avons d’ailleurs créé  une  page  FAN D’AZUR où nous publions toutes les informations sur l’équipe et nos images. Aussi, Il n’est pas question pour nous d’abandonner nos athlètes à cause du coronavirus, car AZUR a toujours prôné la solidarité, l’amitié et la fraternité. Et le Covid 19 nous a rappelé que la solidarité est un principe  dans toute chose. Pour finir, je voudrais remercier LERAISPORt.NET au nom du comité directeur et de son président Eric Poby  pour l’intérêt que vous accordez  à  AZUR et à ses dirigeants.

                   L. KEITA 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *