Fédération ivoirienne de football / Beaumelle succède à Kamara et Sidy fait la paix avec Anouma

Après avoir renoncé à briguer un 3ème mandat, Sidy Diallo, le président sortant entend surtout partir de la FIF, le cœur léger, expurgé de toutes rancœurs. 

la photo de famille aprés la grande rencontre

Ainsi, fidèle à  son appel à la réconciliation, lancé le 25 mai dernier à la grande famille du football ivoirien, le président Augustin Sidy Diallo a tenu à gommer publiquement les bisbilles avec Jacques Anouma, son prédécesseur à la tête de la fédération ivoirienne de football. 

La cérémonie s’est tenue ce mercredi 4 mars, à la salle de conférences, au 3ème étage  de la maison de verre de l’avenue 1 de Treichville. « Le 25 mai dernier, j’avais déjà ouvert la porte de la réconciliation en demandant pardon pour toutes les frustrations que j’ai dû causer au cours de mon mandat. En retour,  j’ai aussi accordé mon pardon à tout le mouvement sportif parce que je ne veux pas que mon successeur revive  la situation que j’ai connue. Nous devons créer la bonne ambiance. C’est pourquoi je voudrais aussi, demander publiquement pardon à mon frère, Jacques Anouma, le Président  d’honneur de la FIF, qui reste  la personne à  consulter  et qui doit aussi nous guider. » , a soutenu Sidy Diallo.

En retour, Jacques Anouma s’est réjoui de cette démarche de son successeur qu’il a  remercié pour cette inclinaison pacificatrice.  En somme, un bel état d’esprit partagé et salué par toute l’assistance. Autre centre d’intérêt de la cérémonie du jour, l’annonce par Sidy Diallo, du nom du successeur de Kamara Ibrahim, comme promis samedi dernier à Grand-Bassam. 

Il s’agit  de Patrick Beaumelle,  l’ex- adjoint d’Hervé Renard, vainqueur de la CAN 2015 avec les Éléphants de Côte d’Ivoire.  Sur les raisons qui ont emporté l’adhésion du comité exécutif de la FIF, Sory Diabaté mettra en lumière, «  son expérience, sa connaissance du football ivoirien et des Éléphants. » 

Aussi, le dirigeant fédéral révélera-t-il, que le contact n’a jamais été rompu  avec Beaumelle qui, confiera le patron de la ligue professionnelle de football de football (LPF), avait été approché à l’époque pour remplacer Hervé Renard. Mais malheureusement l’homme avait d’autres engagements.  Pour finir, Sory Diabaté indiquera que la durée du contrat du technicien français est d’un an et que la Côte d’Ivoire ne fait pas une fixation sur la CAN 2021. 

                               L. KEITA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *