Élections à la FIF Sory Diabaté aux patrons de presse : «Je suis prêt »

Dans sa stratégie de rencontrer les présidents de clubs, le candidat Sory Diabaté a marqué une pause pour recevoir hier, à son quartier général de campagne, les patrons de presse. Une rencontre qui a permis au 1et vice-président de la FIF de présenter son programme nommé «  pour la grandeur du football ivoirien ». 

Il faut noter que Sory Diabaté était entouré de dirigeants de clubs de L1, L2 , D3 et de groupement d’intérêts qui portent sa candidature.

« Ce projet est le fruit de 7 groupes de travail. Il a été réalisé en 45 jours et porte sur les infrastructures, le football de jeunes, le sponsoring, la formation. Ce travail a été élaboré avec tous les acteurs du football ivoirien. C’est un plan de développement stratégique du football ivoirien. Tout ce que nous allons faire est la continuité de ce que nous avons commencé » a lancé, à l’entame, le candidat avant d’indiquer que l’objectif majeur de son offre « est de gagner la CAN 2023 et chercher à rattraper le Cameroun et l’Égypte au tableau de chasse ».  

Aussi, brandissant ses 18 années   au service  du football ivoirien, aux côtés notamment des  présidents Jacques Anouma et Augustin Sidy Diallo,  Sory Diabaté se dit prêt désormais à  prendre les commandes. « J’ai déjà fait le nombre d’heures de vol nécessaire en tant que co-pilote, je veux maintenant les commandes. Le leadership a toujours guidé mon choix. Je suis prêt, je sais que je vais gagner, je ne cherche pas un privilège particulier » a clamé l’orateur.  Poursuivant, l’homme demandera  aux patrons de presse de ne pas se tromper de cible car selon lui, les véritables acteurs de ces élections à la FIF, ce sont les présidents de clubs et non ceux qui sont sur les réseaux sociaux. 

De plus, fera-t-il observer aux journalistes que: « C’est vous qui évaluez notre travail. Beaucoup m’ont pratiqué mais peu me connaissent. Je compte sur vous. Nous attendons vos observations, propositions, suggestions, avis et conseils ».

Saluant l’initiative, les patrons de presse ont souhaité par la suite, être éclairés sur la gouvernance, les conflits dans les clubs et le réseau relationnel de candidat. Un exercice auquel le candidat Sory Diabaté ne s’est point soustrait. Bien au contraire. Et cela à la satisfaction de l’auditoire qui est reparti, largement instruit.                                    L. KEITA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *