D3 (Affaire Corruption): Gouhourou Armand de AGIR neutralisé et mis hors course

Au moment où  certains  dirigeants des clubs de football se   préparent activement pour attendre la date de la prochaine  Assemblée Générale Elective pour le renouvellement des instances du football  national,  d’autres sont plus préoccupés à d’autres fins plus nuisibles pour l’éthique sportive.  Gouhourou Armand membre du Comité Directeur de la formation d’AGIR  de Guiberoua   et  président du  groupement  des dirigeants   de clubs dénommé le GX  s’est fait épingler par la commission d’Ethique et de Fair-play de la fédération ivoirienne de Football.

Selon le communiqué  de la Commission d’Ethique et de fair-play,  il  a tenté de corrompe les arbitres et le commissaire au match pour l’opposition AGIR vs  GAGNOA FC comptant pour la 12e journée du championnat de D3 . Ainsi après les différentes  auditions organisées par ladite commission, il a été prouvé que  Gouhourou Armand   s’est rendu coupable de corruption. Il a été prouvé que le  jour du match que Gouhourou Armand  s’est rendu à l’hôtel où était logé les  arbitres , plus précisément   dans la chambre du 4e arbitre de la rencontre pour  remettre la somme de 200.000frs à  Monsieur N’Guessan  Kouao  Simplice de la CRA  d’Issia   en vue  d’arbitrer  en  la faveur  de l’équipe de Guiberoua  dont il prétendait être le président.  

Toujours selon le communique de la commission, l’arbitre de la rencontre, Kouassi Kouadio Felix de la Commission Régionale des arbitres  ( CRA ) de Divo aurait décliné cette offre et a quitté l’hôtel  accompagné  du 2e assistant  EZI Kossi  de la CRA de Lakota , contrairement à N’Guessan  Simplice, qui tenait  l’enveloppe dans les  mains et le 1er arbitre assistant  Kouame  Yao  Jean Hubert de la CRA  de San-Pedro, lesquels seraient restés dans la chambre .les nommés  Kouassi Kouadio Felix et IZI Kossi o ont rapporté ces faits de tentative de corruption à leurs présidents respectifs qui ont informé  la commission centrale des arbitres et qui les  a dénoncés à la FIF. Après le refus de l’arbitre central et de son 1er assistant, il a été prouvé Gouhourou  Armand a jeté son dévolu sur le commissaire au match Binde Adou Joseph  afin que ce dernier   essaye d’influencer les arbitres.   

Ainsi après les différentes auditions,  la Commission d’Ethique et de Fair-play de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) a sanctionné Gouhourou Armand  de  la formation d’AGIR de Guiberoua, des Arbitres et le Commissaire au match pour des faits de corruption dans l’opposition AGIR Vs GAGNOA FC de la 12è journée du championnat D3. Pour préserver l’éthique sportive  les mis en cause reconnus coupables ont été condamnés à des peines  exemplaires. Gohourou Armand Désiré (AGIR Guiberoua), Bindé Adou Joseph (Commissaire au match), Kouamé Yao Jean Hubert (Arbitre) et Nguessan Kouao Simplice (Arbitre). Ils écopent chacun de cinq années d’interdiction d’exercice de toute activité relative au football et cinq ans d’interdiction de stade. Avec cette sentence Gouhourou  Armand s’est  mis hors courses pour les débats concernant le football local.

         L. KEITA  




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *