Course à la présidence de la FIF / Eugène Diomandé sera-t-il disqualifié ?

Les membres statutaires de la Fédération ivoirienne de football (FIF) se retrouveront en 2020 pour choisir celui qui doit tenir  pour les quatre prochaines années, les rennes du football ivoirien. 

Dans cette course à la succession d’Augustin Sidy Diallo, Eugène Marie Diomandé, président du Séwé Sport de San-Pedro, fut le premier à avoir annoncé sa candidature. Il sera suivi dans ce sens, quelques semaines plus tard par  l’ex-capitaine des Eléphants, Didier Drogba qui ne fait plus mystère de son intention de poser ses valises à la maison de verre de Treichville. 

Mais s’agissant du cas Eugène Diomandé, des indiscrétions  en provenance du milieu footballistique  font état d’un probable rejet du dossier de candidature de celui qu’on nomme  » le magicien » dans le milieu du football ivoirien. La raison serait que l’homme est sous le coup d’une sanction de 5 ans à lui infligée par la commission de discipline de la FIF.

Interrogé sur la question, Eugène Diomandé s’est voulu clair et déterminé: «  Je n’ai jamais été en justice avec la FIF pas plus que je n’ai été  auditionné par une quelconque commission de la FIF puisque absent du pays depuis bien longtemps. Aussi, je n’ai jamais donné mandat à qui que ce soit pour agir ou répondre à une convocation à mon nom. Vous conviendrez avec moi que je n’ai jamais introduit une demande de grâce auprès de la Fédération pour la simple raison que je ne me reproche rien.  Je suis prêt  à le démontrer et cela, même devant le TAS. Ils ne pourront rien prouver  ». 

Encore une crise qui se profile à l’horizon.

                     L. KEITA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *