Coupe UFOA (Magbi Laurent Gbagbo) : « On n’est pas venu ici au Sénégal pour faire du tourisme. »

Homme du match remporté par la Côte d’Ivoire devant le Cap Vert (4-1) et auteur d’un doublé ((5è, 21è), Magbi Laurent Gbagbo était face  à la presse deux jours après la victoire des Eléphants de la première journée de la Coupe UFOA. Son influence est incontestable dans le succès des Eléphants. Quand la presse lui fait des éloges, il voit le succès de tous ses coéquipiers.    

Auteur d’un doublé devant le Cap Vert battu par la Côte d’Ivoire lors de la première journée. Comment l’attaquant ivoirien a vécu ce moment ?

La victoire est vraiment bien venue. Je félicite toute l’équipe. Sans mes coéquipiers, je ne pouvais pas marquer ces buts. On poursuit notre la concentration pour mieux aborder le match de samedi face au Togo. On doit encore se donner pour éviter l’élimination parce que ce n’est pas un championnat pour dire qu’on peut se rattraper ailleurs.

 On joue quelques minutes du match. Sur une action offensive, l’attaquant ivoirien est accroché en pleine surface. L’Arbitre pointe la surface de réparation. En ce moment précis, qu’est ce qu’on se dit ?

Quand Doumbia Aboubacar anticipe le ballon depuis le milieu de terrain,  je récupère automatiquement le ballon en mettant mon corps contre le défenseur qui était lancé. Je l’oblige à faire la faute qui cause un penalty.  Je me suis concentré. Et avec beaucoup de convictions, j’ai gagné le duel et j’ai ouvert le score pour libérer mon équipe.

 Vous vous êtes alors rendu justice en exécutant ce coup de pied de réparation ?

Ce n’est pas parce que la faute a été commise sur moi que je suis allé exécuter le penalty. Non, pas du tout. C’est le coach Gouaméné Maxime qui a désigné trois tireurs. Et je suis le premier sur la liste.

 Après deux défaites en match international, vous gagnez votre troisième match. Cette victoire a-t-elle déclenché quelque chose de particulière au sein de l’équipe ?

Cette victoire nous redonne confiance après deux défaites. Ce succès est même bien venu pour nous donner un meilleur état d’esprit. Ce ne serait pas bon si on passait à côté de ce match. On joue le 20 octobre à Abidjan contre le Niger pour le dernier match qualificatif du CHAN. Il est donc bon qu’on soit moralement bien. Cela est pour nous la meilleure manière de préparation ce dernier match des éliminatoires. On veut retourner plus fort à Abidjan et se qualifier.

« Gbagbo libère la nation ». C’est le titre d’un article de presse à Abidjan et qui circule sur les réseaux. Un commentaire.

(Rire..) Cela m’a fait vraiment rire. Je crois que c’est pour juste amuser la galerie. Non, ce n’est pas une histoire de politique. Cela fait tout de même plaisir de voir cela sur les journaux. Mais ce n’est pas moi seul qui libère la Côte d’Ivoire. C’est toute l’équipe qui libère la nation. C’est ensemble qu’on a battu le Cap Vert. C’est la Côte d’Ivoire qui gagne. Ce n’est seulement Gbagbo.

 Le prochain adversaire est le Togo. Une idée…

On a des informations sur cette équipe togolaise. Les Togolais ont un bon palmarès dans les éliminatoires du CHAN. Dans cette Coupe UFOA, ils ont gagné le grand Nigeria. On est aussi là. On est prêt. On n’est pas venu ici au Sénégal pour faire du tourisme.

 Parlons de ce match du 20 octobre prochain contre le Niger.

C’est le dernier de la qualification pour le CHAN. On est conscient de cela. On a perdu (0-2). Le Niger vient à Abidjan pour valider son ticket. Cela ne sera pas facile. On doit marquer sans encaisser. C’est pourquoi on essaie de se donner pour être bien mentalement afin de relever ce défi. Vraiment, il faut que tous les joueurs soient à cent pour cent sans contracter de blessure.

 Quel est le plat préféré de Magbi Gbagbo Laurent ?

C’est le foutou à la sauce graine.

  Source : FIF




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *