Candidature de Drogba pour la présidence de la FIF : Jacques Anouma se prononce.

En 2020 les 76  associations sportives et les 5 groupements d’intérêts  membres de la Fédération Ivoirienne de Football devront se retrouver pour élire celui qui aura en charge de siéger à la maison des verres pour les  4 prochaines années à venir.

Après le brassard Didier veut siéger au 3e étage de la maison des verres.

Avant que la date définitive ne soit connue, les 76 clubs et 5 groupements d’intérêts font l’objet de marquage par certains états-majors.  L’ex-international et capitaine des Eléphants, Didier Drogba a déjà annoncé ses intentions de briquer le siège occupé pour le moment par le président sortant le nantis de Djekanou, Augustin Sidy Diallo. Avant cette bataille sportive, les rumeurs font état du faite que l’ex patron de la maison des verres Jacques Daniel Anouma ne soit pas favorable pour apporter son soutien à l’ancien capitaine des Eléphants pour briguer la présidence de la Fédération Ivoirienne de Football.

Selon notre confrère Tibet Kipre Michel qui vit en France depuis quelques années, cette rumeur circule dans tous les couloirs Parisiens.  Joint par ce dernier ce weekend, l’ex-patron du football ivoirien celui qui a donné une âme au football ivoirien à travers les Éléphants en  mettant en place une politique qui a permis au football ivoirien de se repositionner sur le plan africain et mondial, a tenu à exprimer son point de vue sur la prochaine élection et sur la candidature Didier Drogba. «  Dans le football ivoirien actuel, toute modestie mise à part, Roger Ouegnin et moi, sommes devenus de acteurs incontournables. Drogba est effectivement venu me voir. Comme tous les autres candidats que vous ne connaissez pas pour le moment. J’ai échangé sur sa candidature avec lui. On a parlé du football ivoirien. L’état dans lequel il est présentement sans lui promettre mon soutien. Pour le moment, je ne soutiens personne. Et je n’ai pas de position vis-à-vis de lui. Mon club fait partie du GX dont je suis solidaire. Je ne rentre donc pas dans les débats de personnes. J’attends la date effective des élections. Le moment venu, je défendrai les intérêts de l’Afad, mon club. Mais l’Afad aura sa position qui peut ne pas forcément être ma position. Sinon j’ai entendu dire que je ne soutiens pas Drogba. Si c’est ce qu’il a retenu de tout ce qu’on a dit, c’est dommage. Mais j’en tiendrai compte le moment venu »  Le  conseiller du président de la FIFA, Infantino et  médiateur de la CAF et de la FIFA  traduit clairement l’état de son esprit  la campagne.

                  L. KEITA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *