CAN 2023 : Le COCAN a un besoin de 4000 chambres pour les villes de l’intérieur

Dans le cadre des  tournées  de contacts initiées  par  le COCAN  depuis la  signature du décret  de nomination  de la structure  , les membres du Comité d’Organisation local de la Coupe d’Afrique des Nations  CAN 2023  entendent  nouer  des relations avec  les institutions, les associations, les corporations et toutes autres structures qui sont parties prenantes dans l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2023 qui se tiendra en Côte d’Ivoire.

Après les présidents de clubs, les groupements  d’intérêts, les arbitres, le COCAN  a rencontré les patrons de presses  ce mercredi 12 février à son siège sis à Abidjan –Marcory .  Lors de  son intervention, le patron du comité d’organisation local de la CAN 2023, Lambert Feh Kesse a situé le décor de la rencontre d’échanges.  « . « Notre rencontre qui vient avec quelque retard, en raison des perturbations intervenues dans notre programme d’activités suite au report de la CAN ivoirienne à 2023, a pour objectif de vous apporter des informations sur les missions du COCAN, de situer les enjeux de cet évènements continental et surtout d’obtenir votre soutien pour assurer le succès final» a indiqué Lambert Feh Kesse.

Ensuite le président du COCAN 2023 a donné des explications  sur  les textes qui régissent la CAN et les structures qui interviennent dans l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations de Football  avant de faire un bilan des activités du COCAN depuis sa création jusqu’à ce jour. En effet afin de créer un puissant engouement autour de l’évènement,  les membres du COCAN  ont  rencontré les acteurs du football ivoirien, effectué des visites dans les villes qui devront accueillir la compétition et effectué des missions  afin de s’inspirer des meilleures pratiques en matières d’organisation des grands évènements sportifs comme la CAN.

Sur l’état d’avancement des travaux de construction  des infrastructures devant abriter les rencontres de la CAN, le président  Lambert Feh Kessse  a tenu à rassurer les patrons de presse en confirmant  que les travaux avancent et même très bien. « A ce jour, les travaux ont démarré, certes avec quelque retard sur certains sites, mais les différentes entreprises se sont engagées au respect des délais contractuels inscrits dans les marchés signés avec le Ministère des Sports. Ces délais se situent entre le mois  de Janvier à Juin 2021 », a souligné Lambert Feh Kesse.

Le président du COCAN  s’est aussi prononcé sur la construction des  cités  CAN qui seront construites dans le but  de loger les équipes participantes dans les villes de Korhogo, Bouaké et San Pedro à raison de 32 villas par ville. « Nous avons battu campagne avec cette option en 2014. Et tout le monde avait reconnu que la Côte d’Ivoire avait le meilleur dossier. », a-t-il rappelé.

 Quant aux soucis  concernant  des sites d’hébergement le président du COCAN 2023  a rassuré  que  les dispositions sont en cours pour obtenir de l’Etat, des mesures incitatives au profit des privés qui vont investir.  Selon Lambert Fehe Kesse , le  COCAN 2023  a besoin de 4000 chambres pour les villes de l’intérieur.   Pour une bonne organisation de cet important évènement sportif, le COCAN  2023 veut mener plusieurs actions notamment, achever l’élaboration du budget de la CAN  2023 ,  accélérer les travaux de conception et de création des dispositifs organisationnels de la CAN, organiser des tournées d’informations, de mobilisation et de sensibilisation des populations des villes hôtes de l’intérieur du pays afin que le report de la CAN n’entache pas leur engouement autour de la compétition. Pour le patron du COCAN 2023 , les  rapports entre l’Etat et la structure qu’il dirige  d’une part,  et la FIF d’autre part, sont assez fluides. Reste dans l’ensemble, notamment au niveau institutionnel, quelques textes à parapher pour donner une visibilité à l’organisation de la CAN 2023.

Avant de mettre fin à la rencontre d’échanges, le président du groupement des patrons de presses, ( GEPCI ) Patrice Yao est intervenu pour  rassurer le président  du COCAN et son équipe de la disponibilité des patrons de presses de tout mettre  ouvre pour aider le COCAN  a réussir sa mission.  Ensuite  le président du COCAN 2023  a réitéré la demande pour le soutien de la presse local et international. « Notre pays sera, en raison de la forte médiatisation de la CAN, au carrefour des médias du monde. Je sollicite donc votre soutien et votre disponibilité. Vous qui avez la voix et la plume, vos critiques feront l’objet de notre part, d’une attention toute particulière », a-t-il conclu.

                     L. KEITA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *