CAN 2019: les Éléphants mettent fin au rêve des Aigles

Allons doucement on est pressé. Selon un l’adage ivoirien. L’opposition Eléphants contre les Aigles du Mali comptant pour la qualification au quart de finales de la 32 e Coupe d’Afrique des Nations de Football s’est disputée ce lundi 8 juillet au complexe sportif de Suez qui a vu la victoire des Ivoiriens ( 1-0 ) .

Par manque d’expérience , de concertation et d’efficacité devant les buts, Moussa Marega et ses coéquipiers ont été battu  et éliminé au stade  les huitièmes de finales de la CAN Egyptienne. Avec le réalisme qu’ils ont affiché, les protégés du sélectionneur Kamara Ibrahim  peuvent se réjouir et s’estimer heureux de se retrouver en quart de finales et  défier les fennecs d’Alger l’un des favoris de cette CAN .     

Avec cette autre défaite, l’on peut affirmer sans se tromper que le mythe Ivoirien n’a toujours pas été brisé par les maliens,  malgré que les Eléphants aient été longtemps dominés selon le tableau de bord des statistiques avant que par le réalisme offensif de nos pachydermes  se concrétise grâce à une réalisation de Wilfried Zaha.  

Les maliens qui ont vite montré une meilleure maitrise de ballon n’ont malheureusement pas pu trouver le chemin des filets avec de nombreuses occasions gâchées par l’inexpérience des Aigles du Mali.     

Plus à l’aise techniquement et balle aux pieds, les protégés de l’entraineur Mohamed Magassouba  ont  pris  le contrôle  de la rencontre c’est une première mi-temps où les Aigles ont porté de grands coups aux Eléphants, en les faisant subir une domination sans concrétiser une seule des nombreuses occasions de but.  

 Les hommes d’Ibrahim Kamara qui  pratiquent un jeu un peu trop stéréotypé qui consiste à rechercher systématiquement Nicolas Pépé ou Wilfried Zaha sur les côtés et en sollicitant le moins possible les milieux, dont Franck Kessié, inexistant sur la pelouse.

Les Eléphants  à peine mieux après le temps d’oxygénation, mais ils  ont du mal à se montrer  précis en attaque. A la 67e minute, l’attaquant d’Aston Villa rate  une occasion de scorer ! Sur une passe en profondeur, l’attaquant Jonathan Kodjia , seul face  au portier malien Djigui Diarra  glisse et rate l’immanquable en ne cadrant pas sa frappe. Et ce n’est  que partie remise; car  Wilfried Zaha,  ne rate pas cette  occasion de marquer pour son équipe ouvrant les portes des quarts de finales à la Côte d’ivoire  profitant d’une erreur de Youssouf Koné. Il bat le portier  Djigui Diarra à la  (75e). Un but contre le cours du jeu qui ressemble à un hold-up parfait pour les Éléphants champions d’Afrique 2015  qui  tiennent  jusqu’au bout en comptant sur l’excellant Gbohouo Sylvain , qui va sortir une  parade  à la Bodo Akaffou Majer ancien gardien du Sporting Club de Gagnoa dans les années 77  pour repousser une balle de but dans les arrêts de jeu sur un tir de  Noss Traoré. Avec cette victoire, les Eléphants croiseront les fennecs d’Alger jeudi 11 juillet en quarts de finale au complexe sportif de Suez.

                     L. KEITA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *