CAN 2019 : Éléphants mettre le cap sur l’avenir.

L’opposition Fennecs d’Alger contre les Eléphants de Côte d’ivoire a tournée à l’avantage des algériens aux tirs au but. Dans une rencontre à très haute intensité et de pression du côté  algériens, l’une des  meilleures sélections de cette Coupe d’Afrique des Nations de Football. Serey Dié et ses partenaires  sont vite entrés dans le match en pressant la  défense algérienne. Malgré cette domination des ivoiriens, ce sont les fennecs qui ont pris l’avantage en se qualifiant pour les demi-finales aux tirs au but ( 1-1 ) T.A B( 3-4 )

 Avant même l’issue positive, les Algériens, joueurs et staff, étaient en pleurs. De joie ou de tristesse, c’est finalement au stade  de tirs au but que l’Algérie obtient son ticket. Geoffrey Serey Dié a envoyé sa tentative sur le poteau de Raïs M’Bolhi et les Fennecs ont exulté, dans un immense soulagement. Désignés comme les grands favoris après leur début de tournoi impeccable (quatre victoires, aucun but encaissé), ils seront au rendez-vous des demi-finales de la CAN 2019 après s’être défaits au bout du suspense de la Côte d’Ivoire ce jeudi (1-1, 3-4 TAB). Ce n’est que la deuxième fois depuis son dernier titre en 1990 que l’Algérie disputera le dernier carré. Au prochain tour, les hommes de Djamel Belmadi seront opposés au Nigeria pour une place en finale de la compétition.

Du spectacle, du jeu, du suspense, de la tension, des retournements de situation. de la joie,  de la tristesse, et des pleurs.. Il y a eu tout ça dans cette opposition Eléphants – Fennecs, à ce stade des quarts de finales des  32 édition  de Coupe d’ Afrique des Nations de Football CAN 2019  a tenu toutes ses promesses. Ce fut une rencontre formidable entre deux équipes qui ont eu leurs temps de jeu, des occasions  de prendre le dessus sur l’autre, et au final, c’est l’Algérie qui obtient son ticket pour la demi-finale aux tirs au but. Les Eléphants avaient toutes les chances d’être l’heureux  élu, car cette rencontre s’est disputée  sur un fil. Même le dernier tir du vaillant et courageux capitaine Geoffroy Serey Dié qui a atterrit sur le poteau, avant celui de  Wilfried Bony  qui avait raté son tir ivoirien.

Il a fallu attendre cette rencontre des quarts de finales contre l’une des meilleures sélections du tournoi pour montrer un  meilleur visage. Personne ne pouvait parier sur cette équipe des Eléphant  devant les Fennecs d’Alger  intraitables, adroits et disciplinés sur la pelouse  depuis le coup d’envoi de la compétition, elle s’est montrée audacieuse et déterminée à faire  respecter le prestige du Football ivoirien dès les premières minutes par  une frappe sur le poteau de Max-Alain Gradel (6eà et un raté de Jonathan Kodjia sur une passe retrait de Wilfried Zaha (8e).

Les Fennecs ont été secoués dès  le premier quart d’heure par une équipe survoltée des Eléphants qui  voulaient faire comprendre que les rencontres au niveau des poules et la prestation médiocre fasse aux Aigles du Mali n’étaient qu’un faux pas. Le bloc  des protégés du sélectionneur Kamara Ibrahim était  plus bas et surtout plus resserré. Le milieu était disponible et une défense plus solidaire avec un excellent Gbouhouo Sylvain dans les perches.  

Les Eléphants sont sortis de cette  CAN 2019, au stade  des quarts de finale. Une élimination qui, paradoxalement, n’a pas atteint le moral du peuple ivoirien qui est fier de sa  sélection et prêt à continuer à apporter son  indéfectible soutien. Une prestation des Eléphants qui a rendu fiers les supporters ivoiriens, à cause de  la bonne  qualité de la production de Serey Dié et de ses coéquipiers.

Comme ne cessait de le dire depuis le jour de sa nomination à la tête de l’encadrement Technique des Eléphants, Kamara Ibrahim se projette sur l’avenir. Son objectif principal c’est de bâtir une équipe compétitive et solidaire pour les prochaines joutes continentale. Et c’est le lieu d’interpeller le Comité Exécutif de la Fédération ivoirienne de Football et la Commission en charge des équipes nationales de redoubler d’efforts pour permettre à la Côte d’ivoire d’avoir une équipe prête pour les prochaines CAN.   

                           L. KEITA ,  




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *