AGO de la FIF du 4 juillet : Samedi, les adieux de Sidy Diallo aux acteurs du football à Yamoussoukro

Après plusieurs reports dûs à la pandémie du covid 19, le Comité Exécutif de la FIF  qui veut bien faire  les choses, convoque l’ensemble des membres statutaires à  son Assemblée Générale Ordinaire. Et c’est la capitale politique,  Yamoussoukro, qui a été choisie pour abriter ce rendez-vous  considéré déjà comme l’événement du mois.

  

Ainsi tous les clubs et groupements d’intérêts membres de la faitière avec deux délégués seront présents ce samedi 4 juillet pour prendre part à ces assises  tant attendues et  qui verront le président sortant, Augustin Sidy Diallo, présenter son bilan des quatre dernières années aux affaires.  

Le Président de la République tout heureux de recevoir le trophée remporté brillamment en 2015 à Bata

En  attendant  ces retrouvailles, Sory Diabaté a tenu à répondre à certaines critiques acerbes lancées sur les réseaux sociaux, contre la FIF, par certains dirigeants de clubs. « Nous voyons certaines personnes nous traiter de  d’incompétents, de voleurs, mais sachez que  tous les dirigeants ont reçu les documents sur le bilan, et jusqu’à ce jour, personne n’est venu se plaindre de celui-ci. Et je voudrais rappeler que nous finissons le mandat avec un excèdent de plus de 500 millions frs CFA dans les caisses.  Des incompétents et des voleurs  ne peuvent pas laisser plus de 500 millions frs CFA en partant. » a rétorqué, fier, le patron de la LFP. 

Même tonalité observée du côté  de Sery Louis de l’EDUS  d’Aboisso, qui clamera sans  rire que: « Le bilan du comité exécutif sortant   est  à  mon avis  le meilleur bilan de tous les présidents  qui se sont succédés à la tête de la  Fédération Ivoirienne de Football »

Le PCA de l’ASI d’Abengourou l’honorable Adou Bernard  ne dira pas autre chose: «  Le bureau sortant a fait un excellent travail et nous devons reconnaitre les efforts qui ont été fournis pour la promotion de notre discipline reine. Notamment avec le partenariat avec la chaine cyprée  Canal PlusEt la subvention qui a été revue à la hausseToutes les compétitions se sont bien déroulées à l’exception de l’édition  de cette année à cause de la pandémie qui a freiné toutes les activités sportives. Cette situation est indépendante de la volonté du bureau sortant  » 

Quand  le  président de la formation  de Bouaké FC   Diabaté ISSA  prône l’apaisement pour une AGO festive entre les membres d’une même famille. «  Nous irons à l’AGO  avec un esprit fair-play pour finir en beauté. Nous ne sommes plus en belligérance. » Un appel qui fera sûrement date au niveau de la grande famille du Football Ivoirien. 

Pour sa part, AKA Marcel, cadre  d’entreprise  et « fervent actionnaire dans l’âme »,  selon sa formule,  prône plutôt le  fair-play  qui devra dominer les travaux de Yamoussoukro. «  Je  souhaite que nos dirigeants essayent de se débarrasser de   leur egos pour penser à l’intérêt du Football Ivoirien. Depuis que les Eléphants n’ont pas pu se qualifier pour le mondial 2018 en Russie, les palabres ont commencé. Mais il faudrait qu’ils comprennent qu’au sport il y trois possibilités. La victoire, le nul  ou la défaite. Nous avons  été écartés de la course, une situation qui a fait du mal à tout le  monde, mais est-ce pour autant que tout doit s’arrêter ? Nous devons tous reconnaitre les efforts qui ont été fournis par ce bureau et les encourager surtout que le président sortant n’est pas candidat. Grâce  à ce bureau le football ivoirien a une visibilité. Donc que chacun mette balle à terre pour que cette AGO se déroule dans de bonnes conditions », a-t-il plaidé. 

Tous les regards seront donc  tournés vers Yamoussoukro  ce samedi pour les adieux du président Sidy Diallo aux acteurs locaux du football à l’occasion de cette AGO qui devra préparer le terrain pour l’Assemblée élective de début septembre.

                                           L. KEITA 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *