AFRICA SPORTS / Les pêcheurs en eaux troubles de retour

Après un moment d’accalmie, revoilà l’Africa à la Une des faits divers. Avec notamment la  levée de boucliers de certains supporters,  qui a récemment accompagné la position du président Vagba Alexis relativement aux élections à la présidence de la FIF et surtout la convocation, cette semaine, de ce dernier, en justice pour « malversations et mauvaise gestion » alléguées. 

Recevant ce vendredi 15 mai 2020, les deux parties en conflit, le juge a finalement accordé un délai de deux semaines aux plaignants à l’effet dit-on, d’étoffer leur charge avec les preuves qui vont avec. 

Notons qu’à l’audience, le comité directeur de l’Africa était représenté par son avocat pendant que Mr Konan y était pour le compte des 17 plaignants. 

En attendant le dénouement de cette autre affaire, toutes ces frictions ont le chic d’irriter le président Vagba qui dit ne pas comprendre que les censeurs et autres inquisiteurs soient ceux-là mêmes qui ne participent pas à la vie du club. Une posture qui selon lui, les disqualifie à exiger une reddition de comptes. 

La charge est toute aussi valable pour tous « ceux qui s’érigent  en   responsables des supporters » .   » Peuvent-ils  de façon  concrète dire à combien se chiffre leurs cotisations  pour la seule année 2020  ?  Savent-ils comment est géré le club ? Connaissent-ils la masse salariale des joueurs et encadreurs et  autres  charges liées au club ? », fulmine  encore Alexis Vagba qui n’entend pas plier l’échine. 

Autant dire que les prochains jours s’annoncent encore chauds chez les Oyé. 

Par ailleurs, s’agissant du choix du club pour les prochaines élections à  la présidence de la FIF, le bureau s’engage à s’aligner sur le candidat qui  présentera le  programme le plus avantageux pour l’Africa. 

               L. Kéita 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *