Africa Sport : Les joueurs proches de Bahi Antoine en grève pour trois mois de salaires impayés

L’on croyait que la situation  s’était améliorée du côté de l’Africa Sport d’Abidjan, surtout après  la signature du protocole d’accord signé entre Vagba Alexis et Bahi Antoine  le vendredi 23 Août dernier au siège de la Fédération ivoirienne de football, avec  le recrutement d’un nouvel entraineur, la signature d’un contrat avec un équipementier. Les initiatives qui ont occasionnées et accélérées la fusion des deux groupes

Bahi Antoine fait face à la révolte des joueurs proches de lui

Que non !  A peine trois journées disputées pour le compte de la ligue 1  saison   2019-2020  que le torchon brûle entre le président délégué chargé de la section football et certains joueur qui lui sont restés fidèles . Selon  un joueur qui souhaite resté dans l’anonymat, Bahi Antoine  doit trois mois de salaires impayés aux joueurs qui l’on aidé dans son combat. «  Le président Bahi Antoine, a pris l’engagement dès le départ qu’il allait régler nos  salaires  car ses amis et lui sont prêts à faire face à toute charge.  Et chaque fois que nous lui posons notre inquiétude face à sa  lenteur, il nous tenait le même langage, que les trois mois    d’arriérés  seront payés. Depuis qu’il a été designer par la fédération d’assumer l’intérim, il a commencé à nous faire des promesses qu’il ne respectait pas. Face à cette situation nous avons décidé d’arrêter les  entrainements jusqu’au règlement de nos trois  mois de salaires. Puisqu’il est introuvable et il ne répond plus à nos appels.  Nous allons saisir  la FIF  pour voir  comment trouver une solution à nos galères. Nous estimons que nous ne méritons pas ce comportement qu’on peut qualifier de trahison.  »  A tenu à nous expliquer  ce joueur qui a souhaité gardé l’anonymat.

Si aucune solution n’est trouvée jusqu’à la fin de la trêve, l’on risque de vivre encore des moments de douleurs surtout que les M.A.M  ont décidé de jouer leurs partitions pour la mobilisation et la participation financière pour le club. Et dire que le Comité directeur a trouvé un lieu propice comme les installations sportives de  VITIB  de Bassam pour les séances d’entrainements. Vivement qu’une solution soit trouvée pour le bonheur des M.A.M

                   L. KEITA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *