Africa Sport/ Après la lourde défaite face à Bassam / Les têtes de Gratecap et de Lignon mises à prix

En clôture de la 16ème journée de la ligue 1, l’Union Sportive des Clubs de Bassam a humilié dimanche l’Africa Sport sur la pelouse du Parc des Sports de Treichville ( 3-0 ). Un revers qui  pourrait avoir de lourdes conséquences.

Après deux nuls consécutifs qui ont laissé entrevoir beaucoup d’espérances chez les  Oyés, l’Africa a subi hier dimanche, sa première et grande défaite face à une formation de Bassam  toute en maîtrise. Avec la qualité des joueurs dont regorge l’équipe, l’on explique difficilement cette déroute des vert et rouge. En effet, face aux insulaires de Bassam, l’encadrement technique a largement étalé ses carences et son manque de vision quant à l’utilisation des joueurs à disposition. Pour preuve, cet errement tactique sur le positionnement à l’aile gauche de Zouzoua Pacôme, connu pour exceller dans l’axe  de  terrain aux côtés de Sery Dogo Jean, avec lequel il a beaucoup de repères, pour avoir joué ensemble au sporting club de Gagnoa. 

Les observateurs s’étonnent que Lignon Nagbeu Georges, le coach adjoint des Oyés, qui connaît mieux ces deux athlètes, n’ait pu aiguillonner davantage Jean-Christophe Gratecap sur la question. 

La critique est aussi vive sur l’utilisation de Ricky Hans Gneba, le métronome de l’équipe, qui évolue au poste du milieu défensif  et s’est vu confier dimanche dernier, un rôle plus offensif de créateur de jeu. Conséquence, l’Africa Sport a joué sans un véritable milieu défensif, permettant ainsi aux  protégés du président Georges Philippe Ezaley d’évoluer dans leur jardin  et infliger un sévère ( 3-0 ) à leurs adversaires du jour. 

Une humiliation qui passe mal au sein de l’administration Oyé où selon certaines indiscrétions, le staff technique pourrait payer cher ce non match de la 16ème journée. Et si on en croit notre interlocuteur, la décision pourrait même être prise dans les tous prochains jours pour voir les vert et rouge remonter rapidement la pente, avec un technicien qui, dit-on, pourra valoriser au mieux le bel effectif mis à disposition par le comité directeur. 

                               L. KEITA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *