A.G.E de la Fédération ivoirienne de Football : Eugène Diomandé annonce sa candidature

Dans un peu moins d’un an, c’est-à-dire en 2020, les 76 associations sportives et les 5 groupements d’intérêts membres de la Fédération Ivoirienne de Football  se retrouveront pour élire celui que la majorité des dirigeants auront choisir pour diriger la maison des verres pour les 4 prochaines années.

Emmanuel Koffi représentant de l’avocat d’Eugène Diomande a annoncé la candidature du Pdt du Sewe Sport

Après l’ex-capitaine  des Eléphants et meilleur buteur de la formation  anglaise de Chelsea, Didier Drogba, qui a annoncé  son intention de briguer la présidence de la Fédération Ivoirienne de Football. C’est au tour du patron du Sewe Sport de San-Pedro, Eugène Diomandé par le biais de son avocat qui vient d’annoncer aux  ivoiriens en général et les présidents des clubs et groupements d’intérêts  par un communiqué  lu par Emmanuel Kouassi, porte de l’avocat  d’Eugène Diomandé , avocat au barreau de Luxembourgs , Me Evariste Ohinché , de la candidature du président de la formation du Sewe Sport de San-Pedro pour la présidence de la FIF.

« Nous avons choisi ce jour pour porter à la connaissance de la presse nationale et internationale les intentions du citoyen ivoirien Eugène Diomandé de candidater au poste de la présidence de notre fédération, la FIF », dixit Me Evariste Ohinché (Avocat d’affaires internationales au barreau de Luxembourg), le 14 octobre 2019.

Selon  Emmanuel  Kouaassi,  porte-parole de  Me Evariste Ohinché , l’avocat au barreau de Luxembourgs , son client Eugène Diomandé, le candidat déclaré réaffirme sa disponibilité à partager sa vision très bientôt à la nation. « Me Evariste Ohinché vous rassure de la disponibilité de son client à partager avec vous le moment venu lors d’une conférence de presse sa vision et ses ambitions pour le football ». Mais avant cette bataille électorale dont la date reste un mystère même pour tout le monde , c’est depuis l’Europe qu’Eugène Diomandé affûte ses armes, tout en restant en « contact permanent » avec « ses pairs présidents de clubs et autres groupement » qui restent « le soutien le plus important ».  Une population à laquelle il entend dévoiler son plan de relance du football ivoirien.

Avant le coup d’envoi, les candidats affutent leurs armes et stratégies pour convaincre les 76  clubs et 5 groupements d’intérêts pour le contrôle de la gestion du Football Ivoirien. Ainsi la bataille pour le contrôle du fauteuil occupé pour le moment par le nantis de Djekanou, Augustin Sidy Diallo, qui n’a pas encore annoncé sa candidature ou non sera  mouvementé et  certainement qui polarisera l’opinion nationale.  

                         L. KEITA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *